Initiative pour l’emploi des jeunes

Initiative pour l’emploi des jeunes

J’ai interpellé Didier Gosuin, Ministre en charge de l’Economie, de l’Emploi et de la Lutte contre l’Incendie et l’Aide médicale urgente, au sujet du complément de financement proposé au titre de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) par la Commission européenne.

Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

La crise que l’on connaît depuis 2008 a un effet dévastateur pour nos jeunes de moins de 25 ans. En Europe, le taux de chômage dépasse les 25 % dans 13 Etats Membres. Ainsi les politiques européennes en faveur des jeunes, ont été renforcées à travers le paquet «emploi des jeunes » présenté par la Commission en décembre 2012. L’un des volets de la « garantie pour la jeunesse ». Une recommandation l’instituant a été adoptée par le Conseil de l’UE. Le premier article de cette recommandation est le suivant : « Veiller à ce que tous les jeunes de 15 à 25 ans se voient proposer un emploi de qualité, une formation continue, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l’enseignement formel. »

Dans le cadre de l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ), plan européen qui prévoit que tous les Etats membres s’engagent à mettre en oeuvre « la garantie pour la jeunesse » comme cité ci-dessus, la Commission européenne a proposé de débloquer un milliard d’euros.

La présente proposition, permettrait de multiplier le taux de préfinancement de l’IEJ, qui passerait de 11,5% à un maximum de 30% de l’enveloppe allouée pour 2015. Par conséquent, les 20 Etats membres participant à cette initiative, pourraient recevoir un tiers de la dotation de 3,2 milliards d’euros immédiatement après l’adoption de programmes opérationnels spécifiques. Ce préfinancement à disposition immédiate pourrait donc accélérer le déblocage des projets qui mettent l’accent sur le retour à l’emploi ou à la formation des jeunes.

Monsieur le Ministre, concrètement quel serait l’impact sur le financement initialement prévu en Région bruxelloise ? De combien pourrait-il être augmenté ? Est-ce que comme le confirme la Commission européenne, ces fonds seront-ils à disposition immédiate sous forme d’avances pour nos projets ?

Monsieur le Ministre, je vous remercie par avance pour vos réponses.

Les commentaires sont fermés