Memorandum d’entente

Memorandum d’entente

Ce 21 avril 2015, le Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles et l’Assemblée des Représentants du Peuple de Tunisie ont signé un mémorandum d’entente. Celui-ci intervient à l’issue d’une mission parlementaire de deux jours organisée dans l’esprit de la résolution visant à soutenir la Tunisie dans la consolidation d’un Etat de droit votée au PFWB le 1 er avril et suite à l’attentat commis au musée du Bardo, près de Tunis, le 18 mars 2015.

Voici le texte de mon intervention en séance plénière du PFWB le 29 avril 2015:

Je prends la parole cet après-midi pour partager avec vous quelques-unes des impressions qui m’habitent à la suite de la mission parlementaire à laquelle j’ai eu le plaisir de participer au nom de mon groupe et à l’issue de laquelle notre parlement et l’Assemblée des représentants du peuple de Tunisie ont signé ce mémorandum d’entente.

Au cours d’une mission d’un peu plus de deux jours dirigée par M. Daniel Soil, notre délégué Wallonie-Bruxelles à Tunis, nous avons eu l’occasion de rencontrer, comme l’a rappelé M. le président, divers acteurs de la société civile, du monde associatif, du secteur privé, des journalistes et, bien sûr, nos homologues parlementaires ainsi que des membres de l’actuel gouvernement.

Nos échanges ont été des plus riches et nous ont permis, je pense, de mesurer l’évolution très positive du processus démocratique tunisien et la réelle stabilité qu’a rendue possible la formation du gouvernement actuel. Mais nos rencontres m’ont aussi permis de percevoir de manière plus précise les besoins des Tunisiens et surtout les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans la mise en place et le renforcement des institutions et de l’administration tunisienne. En effet, les différents acteurs que nous avons pu croiser nous ont fait part d’un certain nombre de leurs préoccupations que je partagerai aujourd’hui avec vous.

Ainsi, tout d’abord, il y a la situation économique et financière extrêmement préoccupante du pays, la dépendance accrue de celui-ci au secteur touristique qui se porte mal et que le contexte régional et les récents attentats n’aident pas.

Les difficultés de fonctionnement et de financement rencontrées par nos homologues tunisiens à l’Assemblée des représentants du peuple furent aussi au cœur de nos échanges. À ce titre, le mémorandum qui est soumis aujourd’hui à notre assemblée répond intégralement à notre souhait commun de soutenir nos partenaires tunisiens par le partage des savoir-faire et par un soutien à la modernisation du travail parlementaire.

La condition de la femme a pris une place importante dans la société tunisienne et dans ses institutions. La place de la femme dans la révolution tunisienne et la référence au principe de l’égalité entre les hommes et les femmes dans la nouvelle Constitution a permis d’appuyer encore ce principe. Mais il est important pour nous et pour nos partenaires de veiller à traduire et à continuer à appliquer ce principe dans le plus grand nombre de politiques et à travers un maximum de secteurs. La mise en place, dans le cadre de ce mémorandum, d’un échange d’expériences en matière de grandes législations sera certainement un élément des plus constructifs.

Bien qu’elle fasse figure de modèle de réussite du Printemps arabe, la Tunisie n’est pas pour autant à l’abri des grandes menaces de terrorisme et de déstabilisation, notamment en provenance des pays voisins. Nos partenaires nous l’ont rappelé. La proximité de la Tunisie avec la Libye qui est au bord de l’implosion et dont la violence des affrontements n’est même plus à relever, reste une préoccupation de premier ordre pour le peuple tunisien.

Enfin, j’aimerais insister sur l’importance de matérialiser par des actions et des partenariats concrets notre soutien au peuple tunisien dans son travail de consolidation démocratique, tout en vous rendant compte du courage et de la volonté dont font preuve les Tunisiens dans la construction de leur démocratie et de leur pays. Ce sont avant tout des jeunes hommes et des jeunes femmes dignes et déterminés que nous avons pu rencontrer.

Les commentaires sont fermés