Métamorphose

Métamorphose

De: « Orge Fabián Castillo, Nicolás Gutiérrez Muñoz, Virginie L’Herbette, Déborah Kempczynski, Sara Labidi. »

Pour les cinq artistes, l’art revêt d’une importance prépondérante. Qu’il soit thérapeutique ou cathartique, il permet aux artistes d’exprimer leurs émotions les plus profondes. Le sujet traité devient un prétexte, il est voué à l’oubli. L’art ne cherche pas ici à revendiquer un sujet-objet spécifique mais tente plutôt de transmettre des émotions, de susciter des interrogations et d’inciter au dialogue. En développant le terme de métamorphose, André Malraux écrivait que l’œuvre d’art, qui appartient à son époque, n’appartient pas qu’à elle. Son temps qui est celui de la métamorphose, nous a rendu intelligible la vie de l’œuvre d’art : c’est lui qui l’a délivrée à la fois du présent, de l’éternité et de l’immortalité. Il existe une réelle corrélation entre le vécu de l’artiste et sa création artistique.

Il aurait été plus rassurant de présenter au spectateur des choses qu’il connaît, des images familières, des matériaux de tous les jours. C’est pourtant là la base des cinq travaux présentés. Seulement, il suffit parfois d’une perturbation imperceptible pour que notre vision du sujet soit transformée. C’est le cas des œuvres de Jorge Fabian Castillo et de Déborah Kempczynski qui laissent leurs images en proie au pouvoir destructeur du psyché et de la mémoire. La déformation est alors inévitable et ne s’opère parfois qu’à travers le regard du spectateur. De manière plus concrète, elle peut tenir d’un jeu de structures, de matières ou de couleurs. Par le biais du pliage, Sara Labidi interroge la pluralité des interprétations d’une image tandis que Nicolas Gutiérrez Muñoz allie des matériaux bruts et les fait réagir au sein de son œuvre. Quant au travail de Virginie L’Herbette, il se distingue par une recherche autour du paysage, de la couleur et de la transformation. Elle peint des lieux que les gens rencontrent parfois.

 

Vernissage le vendredi 13 février, à 19h
Exposition du 14 février au 7 mars (de mardi à samedi compris, de 14h à 18h)
Maison des Artistes, rue du Bronze n°14 à Anderlecht
Tél: 02 521 91 48

 

Les commentaires sont fermés