Plateforme pour le service citoyen

Plateforme pour le service citoyen

J’ai interpellé Didier Gosuin, Ministre en charge de l’Economie, de l’Emploi et de la Lutte contre l’Incendie et l’Aide médicale urgente, au sujet de la Plateforme pour le Service citoyen.

Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

En région de Bruxelles-Capitale, les jeunes et plus particulièrement les jeunes infra qualifiés, sont les premières victimes de la dégradation du marché de l’emploi.

Même si le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans a diminué de manière significative en 2013 (quelque 10%), il reste cependant très élevé et près de 28% des jeunes adultes n’ont pas d’emploi.

Nous le savons, Bruxelles se caractérise par un nombre trop important de jeunes sortant des écoles et n’ayant pas encore de diplôme, ou un diplôme plus aisément « utilisable » sur le marché de l’emploi (enseignement secondaire supérieur). De plus, la part des jeunes qui ne suivent ni enseignement, ni formation et qui n’ont pas atteint le niveau de l’enseignement seconde supérieur, est la plus haute à Bruxelles.

Ces constats nous prouvent qu’il est essentiel de se tourner vers des axes d’action «alternatifs » innovants en matière d’acquisition de compétences sociales, professionnelles et citoyennes par l’expérience auprès des publics de jeunes. C’est pourquoi la Plateforme pour le Service citoyen a été mise en oeuvre en 2013. Active en Belgique depuis 2008, elle réunit + ou – 150 organisations autour d’un projet de société. Cette Plateforme vise les jeunes de 18 à moins de 25 ans, majoritairement en décrochage scolaire et/ou peu ou pas diplômés. Le but est de favoriser le développement personnel, l’intégration, l’engagement et l’investissement dans la société en tant que citoyens responsables des jeunes en difficultés.

Elle offre ainsi la possibilité de s’inscrire dans un service « citoyen » de 6 mois minimum, de s’expérimenter dans une structure professionnelle (organisme d’accueil) et de bénéficier d’une formation, d’un encadrement, d’une indemnité et d’une reconnaissance.

En proposant ainsi une organisation relevant à la fois du stage, de la formation et de l’intégration sociale des jeunes au travers d’une approche globale et transversale, le Service citoyen s’inscrit donc pleinement dans le contexte de l’implémentation du dispositif bruxellois de la « Garantie pour la jeunesse ».

L’action a été expérimentée en 20132014 et il a été décidé de la reconduire pour une période allant de fin novembre 2014 à juin 2015.

Par ailleurs, depuis 2011, mon Groupe mène des concertations avec les acteurs de la formation, de l’information et de l’action jeunesse afin de renforcer les synergies. Il me semble judicieux d’utiliser le dispositif de la Garantie pour la jeunesse afin de faire évoluer les politiques actuelles et d’encourager une implication directe des organisations de jeunesse à leur élaboration mais aussi en lançant une initiative à destination des jeunes, permettant d’encourager la reprise d’études, pour en amener un plus grand nombre vers la réussite et l’obtention du certificat de l’enseignement secondaire supérieur.

Monsieur le Ministre,

Une évaluation a-t-elle eu lieu après la première expérience ?
Est-ce que nous ne sommes déjà pas clairement sur le territoire de la Garantie pour la jeunesse ?
Ne serait-il pas intéressant de faire évoluer le dispositif dans ce sens-là ?
A la suite de la première expérience, des pistes de réflexions et d’éventuelles collaborations ont-elles été dégagées ?
Combien de jeunes sont concernés par cette initiative ?
Quel est le financement prévu pour la reconduction de la Plateforme sur la période 20142015 ?

Monsieur le Ministre, je vous remercie par avance pour vos réponses.

Les commentaires sont fermés