Bota Kids

Bota Kids

J’ai interrogé en commission la Ministre de la Culture concernant le projet Bota Kids.

Voici notre échange:

Isabelle Emmery – L’art est lié à la communication des sentiments, des idées, des émotions ou de sa propre vision du monde, à travers l’image, le son, le langage ou même le corps. Il me semble donc fondamental de transmettre l’importance de l’art aux enfants dès le plus jeune âge. Tel est souvent notre propos dans cette commission.

L’art est un moyen de s’assurer que les enfants développent toute leur créativité ainsi que plusieurs types d’intelligence en même temps. Peindre, jouer d’un instrument, dessiner ou chanter sont des activités qui contribuent au développement éducatif, émotionnel et biologique de tout enfant. Grâce à ces activités, l’enfant peut explorer l’environnement qui l’entoure et prendre conscience de lui-même et des autres personnes.

À ce titre, le Botanique a récemment lancé «Bota Kids», une ouverture à la musique et aux arts visuels pour les plus jeunes. Ce projet constitue une occasion pour les enfants de découvrir, à leur hauteur, le monde des concerts et des expositions. Cette demande vient des jeunes parents qui ne trouvent pas aisément ce type d’activités.

Madame la Ministre, la Fédération Wallonie-Bruxelles est-elle partenaire de ce projet? A-t-elle accordé un soutien financier? Quels sont les principaux axes de ce projet? Combien de temps durera-t-il? Les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont-elles été sensibilisées à cette initiative ou est-il plutôt question d’accueillir les familles? Existe-t-il d’autres initiatives similaires, en Fédération Wallonie-Bruxelles, visant à promouvoir l’art dans sa globalité auprès des jeunes enfants?

Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement et ministre de la Culture et de l’Enfance – Le projet «Bota Kids» est une initiative que le Botanique a lancée récemment dans le cadre des missions qui lui sont confiées sur la base de sa subvention annuelle de 3 049 000 millions d’euros. Ce projet met l’accent sur la médiation culturelle et cible un public familial et non scolaire. Il n’est pas à confondre avec des actions de médiation destinées aux écoles.

Les participants, parents et enfants, sont invités à visiter une exposition réfléchie et animée pour les enfants et à écouter le concert d’un artiste soutenu par la Communauté française pendant une demi-journée. Le concert est adapté aux enfants, tant par sa durée de 45 minutes que par son lieu dont le son est limité à 90 décibels.

Le projet a débuté en septembre 2018. Après avoir évalué le projet, le Botanique a décidé de le reconduire de saison en saison et d’organiser une dizaine de rencontres «Bota Kids» par an. D’autres initiatives sont bien sûr menées par d’autres opérateurs selon des modalités et des spécificités qui leur sont propres. Je salue en tout cas d’ores et déjà le projet «Bota Kids» qui me paraît très positif.

Isabelle Emmery – Madame la Ministre, j’entends bien dans votre réponse que le projet s’adresse à un public familial, mais se veut complémentaire aux initiatives destinées aux écoles.

Les commentaires sont fermés