Le PASS musées en FWB

Le PASS musées en FWB

J’ai interrogé en séance plénière la Ministre de la Culture sur participation des musées de la FWB au PASS MUSEES.

Voici notre échange:

Isabelle Emmery – Madame la Ministre, la presse a relaté aujourd’hui même le lancement d’un bel instrument de démocratisation culturelle, le museumPASSmusées qui donne accès à une série de musées sur le territoire. Le forfait pour acquérir ce passeport serait de 50 euros et plus d’une centaine de musées seraient concernés.

Pour mieux comprendre ce bel outil, je voudrais savoir si les musées de notre Fédération Wallonie-Bruxelles ont bien été associés à cette initiative et si des budgets spécifiques ont été libérés pour dynamiser l’opération?
Une de mes questions concerne aussi des publics plus fragilisés: est-ce que cette opération sera menée en synergie avec l’«article 27» qui permet à ceux qui ont des difficultés à franchir les portes d’un musée de bénéficier de ces outils culturels?
Un tarif spécifique est-il prévu pour les familles et les jeunes?
Si la somme de 50 euros reste accessible lorsque l’on est très gourmand d’activités culturelles, elle n’en reste pas moins un montant qu’on doit débourser d’un seul coup. J’imagine que cette dépense ne sera pas nécessairement évidente pour les familles et les jeunes.
Lors d’une réunion de la conférence interministérielle (CIM) «Culture», le gouvernement fédéral s’est-il associé au projet en prenant l’engagement d’y faire participer les musées royaux qui sont des acteurs importants du paysage culturel?

Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement et ministre de la Culture et de l’Enfance – Je voudrais vous remercier, M. FassiFihri, d’avoir parlé de l’accès à la culture. Demain aura lieu l’enterrement de Maurane, une grande artiste qui a contribué à la diffusion de la culture, qui a permis à tout un public d’accéder à la culture, qui a répandu une forme de joie à travers la musique. Cette réponse concerne donc ces artistes qui, en Communauté française, font rayonner notre culture. Merci à eux! J’ai une pensée particulière pour Maurane!

Concernant le museumPASSmusées, il s’agit d’une initiative collaborative prise par les acteurs de terrain: les fédérations professionnelles et les musées. Sven Gatz et moi-même avons accompagné cette démarche avec nos services. C’est donc l’ensemble des musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Flandre, c’est-à-dire des musées qui ont une envergure nationale et qui sont répartis sur l’ensemble du territoire, qui ont été associés au projet. Aujourd’hui, déjà une quarantaine d’entre eux se sont déjà inscrits dans cette démarche. Une centaine sont en train de le faire, dont les musées nationaux tels que Bozar qui nous accueillait hier pour la conférence de presse. Par ailleurs, le niveau fédéral n’a pas eu à se prononcer sur la démarche dans le cadre d’une CIM «Culture», puisqu’il est de facto associé au processus par le biais des musées fédéraux.

L’ASBL Article 27 était présente à la conférence de presse et s’est félicitée de la qualité de la collaboration. Un tarif spécial est donc pour les bénéficiaires de l’article 27 et de son pendant néerlandophone. De la même manière, des groupes de travail continuent à mener une réflexion sur l’élargissement des réductions à d’autres types de public, comme les familles. Cependant, rien n’est arrêté pour l’instant.

Concernant la diffusion et le retentissement, la volonté est de faire adhérer au fur et à mesure le plus de musées possible – et pourquoi pas l’ensemble de ceux-ci – à la démarche. Tout cela s’est fait en parfaite collaboration, tant et si bien que M. Gatz et moi-même mettions toujours un projet particulier en avant dans le cadre de notre accord de coopération entre les Communautés flamande et française. Cette année, notre choix du projet phare s’est porté sur le museumPASSmusées et, dans ce cadre, j’ai accordé 20 000 euros à ce projet.

Pour rappel, le modèle financier de ce dernier fonctionne sans l’apport de subventions des autorités publiques. Ce système a fait ses preuves jusqu’à présent. Nous avons cependant voulu marquer le coup en faisant de ce projet le projet phare 2018. Je me réjouis de la capacité de collaboration de l’ensemble des Communautés. J’ajouterai qu’Isabelle Weykmans, ministre germanophone de la Culture, s’est dite intéressée par la démarche et par l’idée d’y associer également les musées de la Communauté germanophone. Une fois encore, nous avons démontré que la capacité de collaboration est vraiment importante dans ce pays lorsqu’il est question de culture.

(…)

Isabelle Emmery – – Nous pouvons nous féliciter du soutien apporté à cette initiative de terrain. En effet, lorsque nous travaillons à la démocratisation de la culture pour la rendre accessible au plus grand nombre, nous ne pouvons qu’en être fiers. À côté de la gratuité des musées le 1er dimanche du mois, il est vrai que cette opération-ci sera un plus pour faire découvrir au plus grand nombre l’ensemble de nos musées. Nous devons nous féliciter également de la collaboration que nous avons eue entre différents niveaux de pouvoir dans le cadre de cette opération. Il est vrai que la culture réunit et nous en avons encore la preuve aujourd’hui.

 

 

Les commentaires sont fermés