Les sous-titrages en FWB

Les sous-titrages en FWB

J’ai interpellé la Ministre de la Culture sur le point sur la question du sous-titrage en Fédération Wallonie-Bruxelles – volet cinéma.

Voici notre échange:

Isabelle Emmery  – Madame la Ministre, comme je suppose d’autres collègues, j’ai été sollicitée par la Fédération francophone des Sourds de Belgique sur les questions de l’accessibilité aux médias ainsi que du sous-titrage de films diffusés en salle de cinéma. Je souhaitais faire le point avec vous sur une problématique à laquelle nous sommes tous sensibles.

Pourriez-vous m’indiquer l’état de l’action entreprise pour accroitre le catalogue d’œuvres sous-titrées, en particulier des œuvres francophones qui, à ce stade, ne bénéficient pas d’une diffusion en version sous-titrée?
Qu’en est-il de la possibilité de mutualisation d’achats de sous-titrages lorsque ces films sont d’ores et déjà réalisés et accessibles sur d’autres marchés?
Qu’en est-il de la mise en œuvre de mesures de soutien à l’audio-description?

Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement et ministre de la Culture et de l’Enfance – Afin de favoriser l’augmentation du nombre d’œuvres sous-titrées en faveur des sourds et malentendants, le Centre du cinéma et de l’audiovisuel (CCA) a augmenté, à hauteur de 500 euros, l’aide à l’édition de films en DVD à condition que le sous-titrage y soit présent. Je ne dispose pas d’éléments de réponse à ce stade sur la possibilité de mutualisation d’achats de sous-titrages lorsque ceux-ci sont d’ores et déjà réalisés et accessibles sur d’autres marchés. J’ai néanmoins chargé le CCA d’exploiter cette piste qui permettrait sans doute d’acquérir plus facilement des fichiers numériques de sous-titrages. Je vous remercie pour votre question qui a attiré mon attention sur ce point.

Depuis la troisième session de la Commission de sélection des films en 2017, l’aide à la production de longs métrages d’initiative belge francophone a été majorée de 5 000 euros, mais avec l’obligation pour le producteur de réaliser une version audio-décrite du film. Tous les longs métrages d’initiative belge francophone soutenus par le CCA devraient donc, à terme, être audio-décrits. Soulignons aussi que les séries belges télévisuelles ayant recours au Fonds Fédération Wallonie-Bruxelles-RTBF pour les séries belges sont toutes audio-décrites.

Isabelle Emmery  – Madame la Ministre, je vous remercie pour votre réponse et pour le fait d’être bien consciente de la nécessité de progresser dans cette matière. Nous ne pouvons pas exclure les personnes sourdes de notre champ culturel.

Les commentaires sont fermés