LN24, un nouveau média

LN24, un nouveau média

J’ai interrogé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, sur le lancement d’un nouveau média: LN24 (Les News24) et offre d’information en continu.

Voici notre échange:

Isabelle Emmery – La presse annonce l’arrivée en 2019 d’un nouveau média, Les News24 (LN24), qui proposera une information en continu principalement axée sur l’actualité politique et économique. À l’origine de ce projet se trouvent des journalistes réputés qui sont issus de la presse écrite et qui ambitionnent de fournir de l’information de qualité de façon continue, tant pour la télévision que pour le web, en s’adressant à un large public.

Nous ne pouvons que nous réjouir de l’arrivée d’un média ainsi présenté sur le marché audiovisuel tel que nous le connaissons aujourd’hui. Nous lui souhaitons d’ores et déjà bon vent puisqu’il nous apportera de l’information supplémentaire de qualité. LN24 sera financé par des capitaux privés et sa rédaction sera indépendante. Il reste cependant quelques étapes à franchir, telles que l’entrée en régie publicitaire ou l’accès aux distributeurs avec lesquels des négociations auraient déjà commencé.

Monsieur le Ministre, à ce stade, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a-t-il été approché par LN24? Disposez-vous de plus d’informations sur l’état des négociations qui seraient en cours avec les distributeurs?

Jean-Claude Marcourt, vice-président du gouvernement et ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias. – Madame la Députée, je pourrais vous répondre très simplement par «oui» et puis par «non», mais je serai un peu plus long. Le projet m’a été présenté ce week-end. Ses initiateurs et moi-même avons convenu de nous rencontrer dans les jours qui viennent, mais aucune date n’a encore été arrêtée. Les services du CSA ont été sollicités au sujet des obligations que cette nouvelle chaîne devra remplir… procédure normale, car la diffusion des programmes ne débutera qu’en 2019.

La raison de la communication d’aujourd’hui est que MM. Condijts et Buxant souhaitaient mettre leur employeur et leurs collègues au courant de leur projet qui est désormais bouclé. Deux partenaires financiers importants se lancent en effet dans cette aventure, démontrant la confiance d’investisseurs privés dans un projet qui apparaît comme ambitieux puisque de 30 à 40 journalistes devraient être recrutés. Cette bonne nouvelle a malheureusement été balayée par une autre nouvelle plus mauvaise dont nous parlerons dans quelques minutes dans le cadre du débat d’actualité.

Je compte donc rencontrer les porteurs de ce projet pour régler les obstacles éventuels afin que la chaîne puisse intégrer l’offre des distributeurs télévisuels – la distribution sur le web ne posant pas de problème – ainsi que pour des questions de montage et de calendrier. Nous aurons l’occasion d’en reparler plus longuement en réunion de commission des Médias, une fois que j’aurai reçu les initiateurs du projet et que nous aurons examiné l’intégralité du dossier qui paraît effectivement solide.

Le fait que l’initiative relève de deux professionnels reconnus de notre paysage médiatique – ils viennent de la presse écrite et M. Buxant travaille également pour une chaîne de radio et de temps en temps pour la télévision – légitime le projet. Je me dois de saluer leur ambition!

Isabelle Emmery – Monsieur le Ministre, comme vous le soulignez, cette initiative est positive à plus d’un titre. Citons notamment la confiance des investisseurs privés dans le marché, malgré l’annonce qui fera l’objet du débat suivant, et les 40 emplois créés dans le paysage audiovisuel. Je me réjouis de la manière dont vous appréhendez ce dossier, nous disant d’emblée que vous souhaitez l’accompagner et lever les obstacles, notamment vis-à-vis des télédistributeurs. Je souligne cette initiative privée et vous félicite pour votre attitude volontariste.

Les commentaires sont fermés