Réouverture des musées

Réouverture des musées

J’ai interrogé en Commission la Ministre de la Culture concernant la réouverture des musées .

Voici notre échange:

Mme Isabelle Emmery (PS). – À la suite du dernier Comité de concertation (Codeco), le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de permettre la réouverture des musées le 1 er décembre. Comme vous, Madame la Ministre, je me suis bien entendu réjouie de cette bonne nouvelle. Néanmoins, la presse s’est fait rapidement l’écho de doutes et d’interrogations de responsables, car cette réouverture tant attendue n’était pas prévue. Elle a pris de nombreux musées de court.

Outre l’aspect pratique des conditions d’accueil des visiteurs, les musées sont également confrontés à des problèmes organisationnels. Ils ont dû fermer leurs portes au pas de charge, beaucoup d’œuvres ont été décrochées et mises en réserve pour des raisons de conservation et de sécurité. De nombreux membres du personnel se trouvent aussi au chômage temporaire ou ont pris leurs congés. Si, dans l’ensemble, une grande majorité des lieux ont ouvert leurs portes le 1 er décembre, certains musées ne pouvaient pas être prêts pour accueillir les visiteurs dans de bonnes conditions et ils ont, la mort dans l’âme, décidé de reporter leur réouverture de quelques jours.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a-t-elle apporté un soutien spécifique aux musées afin de leur permettre d’organiser leur réouverture? Les sorties scolaires dans les musées sont-elles autorisées? Si oui, pour quelles classes d’âge? Les dispositifs sanitaires permettent-ils l’organisation de visites guidées? Envisagez-vous des actions spécifiques de gratuité des musées pour permettre au public, touché de plein fouet par la crise, de renouer avec la pratique culturelle?

(…)

 Mme Bénédicte Linard, vice-présidente du gouvernement et ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des femmes. – Les musées et les centres d’art ont pu rouvrir leurs portes ce 1er décembre. C’est un très bon signal pour les droits culturels et l’accessibilité à la culture. La culture est un bien de première nécessité, et à défaut de pouvoir rouvrir l’ensemble du secteur culturel, c’est un début dont nous pouvons nous réjouir.

Les institutions patrimoniales sont prêtes depuis le premier déconfinement; je rappelle qu’elles ont été parmi les premières à pouvoir rouvrir en mai dernier, et que les protocoles de déconfinement avaient été rédigés en concertation avec leurs fédérations. L’impact financier de la crise ne pourra vraiment être calculé qu’en avril 2021 pour la période de mars à décembre 2020, soit lorsque les opérateurs nous remettront leurs comptes de résultat. De la même manière, l’estimation de la baisse de fréquentation ne pourra être objectivement appréhendée qu’en avril 2021 lorsque les opérateurs nous remettront leur rapport d’activité. Les opérateurs les plus impactés ont pris contact avec mon cabinet ou avec l’administration. Ils ont pu être soutenus par l’intermédiaire des fonds d’urgence. Par ailleurs, certains musées semblent avoir réalisé un très bel été 2020.

La liste des musées ouverts évolue régulièrement. Je vous invite à visiter les sites «Brussels Museums» pour Bruxelles, et celui de l’ASBL Musées et Sociétés en Wallonie. À titre informatif, cette dernière me répercutait, la veille du 1 er décembre, que 87 % de ses membres se disaient prêts pour une réouverture. Les termes de l’arrêté ministériel n’ont pas fortement évolué. Les protocoles n’ont donc pas dû subir d’aménagements drastiques, comme je l’évoquais tout à l’heure.

Les visites aux musées ne sont pas encore autorisées aux groupes, sauf pour les membres d’une même bulle de contacts. Elles sont autorisées uniquement pour les groupes d’enfants jusqu’à 12 ans accomplis, avec un maximum de 50 enfants. Néanmoins, comme l’enseignement est en code rouge depuis le 16 novembre, les sorties culturelles extra-muros sont interdites.

Du point de vue des actions spécifiques liées à l’accessibilité, je rappelle que la plupart des musées sont partenaires d’Article 27 dont les tickets sont délivrés par tous les centres publics d’action sociale (CPAS). Ceux-ci bénéficient d’ailleurs d’aides spécifiques Covid-19, notamment pour l’accès à des activités socioculturelles. Des actions de visibilité et de communication ont été entreprises par la Fédération WallonieBruxelles et également par la RTBF dans le cadre de son plan #Restart, et ces actions vont d’ailleurs se poursuivre. Une grande majorité des musées pratiquent des prix d’accès démocratiques et je rappelle également que le décret du 25 avril 2019 relatif au secteur muséal en Communauté française impose la gratuité le premier dimanche du mois. Gratuité que j’ai souhaité maintenir dès la reprise cet été.

Concernant les conditions spécifiques liées aux musées hennuyers, chers à M. Di Mattia, je n’ai pas d’élément nouveau à communiquer à propos de Keramis. Le musée a pu souffler grâce à l’enveloppe accordée et le nouveau dossier de reconnaissance sera analysé dans les semaines à venir par la Commission des patrimoines culturels. Le MAC’s, quant à lui, a également reçu en 2020 une enveloppe supplémentaire de 50 000 euros par l’intermédiaire des recettes de de la Loterie nationale et a bénéficié du fonds d’urgence de 12 000 euros pour le premier volet, et de 5 130 euros pour le deuxième volet. Ces montants correspondent aux sommes sollicitées par l’opérateur. De plus, j’ai décidé pour le budget 2021 d’augmenter de 73 000 euros la subvention de fonctionnement du MAC’s. J’attends encore les retours du Service général de l’inspection de la culture sur la synthèse de l’audit, mais les échos me reviennent que ceux-ci seraient encourageants.

Mme Isabelle Emmery (PS). – En effet, le code rouge appliqué aux écoles n’autorise pas les excursions extrascolaires. Dès sa levée, il faudra redynamiser les sorties aux musées et les découvertes des arts vivants. Vous nous avez rappelé les initiatives en termes de gratuité, mais peut-être aurait-il été possible de réfléchir à certaines modalités pour la fin de l’année, suite à la crise sanitaire. Cela eût été un signal positif pour les citoyens et le monde culturel.

Les commentaires sont fermés.