Situation du Théâtre-Poème 2

Situation du Théâtre-Poème 2

J’ai interrogé en commission la Ministre de la Culture concernant la situation du Théâtre-Poème 2.

Voici notre échange:

Mme Isabelle Emmery  – Madame la Ministre, en juin 2018, le Théâtre-Poème 2, anciennement Théâtre-Poème, fêtait son cinquantenaire dans un contexte financier difficile. Lors de la redistribution des contrats-programmes, le théâtre s’est vu retirer sa subvention. En novembre 2017, vous aviez en effet mis fin au contrat-programme du théâtre, qui était à hauteur de 600 000 euros par an, sur la base d’un avis très négatif de la commission des arts de la scène. Le théâtre avait ensuite obtenu du Conseil d’État la suspension de ce refus et la demande fut renvoyée devant le Conseil interdisciplinaire des arts de la scène qui a, à son tour, remis un avis négatif. Selon les experts, ces deux dossiers étaient extrêmement faibles. Afin de temporiser la situation du théâtre, vous avez récemment octroyé une enveloppe de 200 000 euros.

Quelle est la situation actuelle du Théâtre Poème 2?
Comment entrevoyez-vous l’avenir de ce théâtre?
Qu’en est-il de son personnel?
Les douze employés mis en préavis en 2018 ont-ils été licenciés?
Cela suit-il son triste cours dans les formes nécessaires?
Quelle est la destination de ce montant de 200 000 euros?
Y a-t-il un lien entre les charges de licenciement?
Avez-vous eu connaissance du projet de direction partagée avec trois artistes en mesure de remettre le théâtre sur une voie plus favorable?
Le théâtre a-t-il déposé un recours contre ce second avis émis par le Conseil interdisciplinaire des arts de la scène?

Mme Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement et ministre de la Culture et de l’Enfance – Le 23 janvier dernier, à la suite d’un avis négatif remis par le Conseil interdisciplinaire des arts de la scène, le gouvernement a approuvé le projet de décision de refus du contrat-programme portant sur la période 2018-2022 de l’ASBL Le Théâtre Poème et les Jeunesses poétiques et lui attribue une aide exceptionnelle pour l’année 2019. Le CEJ de la Communauté française avait jugé impératif que ce projet de décision soit soumis à la délibération du gouvernement.

L’attribution d’une aide exceptionnelle pour 2019 répond aux mêmes préoccupations que les aides exceptionnelles attribuées en 2018 à titre de phasing out non obligatoire. Il s’agit d’une mesure d’accompagnement pour un opérateur dont la subvention structurelle n’a pas été renouvelée et qui se voit notifier cette décision tardivement, eu égard à la période concernée, dans ce cas-ci, de janvier à décembre 2019. Monsieur Culot, il ne s’agit pas d’un cafouillage juridico-administratif, mais bien du respect des procédures en vigueur, parfois longues, certes, et d’une attention portée aux réalités de terrain de nos opérateurs culturels. Je rappelle que le Théâtre-Poème reste bien entendu éligible, à l’avenir, aux différentes aides prévues par le décret-cadre du 10 avril 2003 relatif à la reconnaissance et au subventionnement du secteur professionnel des arts de la scène.

Les commentaires sont fermés